Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Jongkind

Maisons de Virieu

Nos maisons ont une histoire...

La maisonnette de Mallein
dite maison de Jongkind

 

Surplombant le château de Pupetières, il est une maison située au hameau de Mallein sur la commune de Virieu, qui attire depuis quelques années de très nombreux touristes. C’est que cette demeure est chargée d’histoire, de part l’illustre personnage qui l’a fréquenté. Pourquoi le peintre Jongkind (1819-1891), puisque c’est de lui qu’il s’agit , est-il venu en ce lieu ?

 

Tout d’abord il faut parler de Jules Fesser (né le 26 mai 1851 à Nevers) fils d’Alexandre Fesser et de Joséphine Fesser. Engagé volontaire durant la guerre Franco prussienne de 1870-1871, Jules entre, dès sa démobilisation à l’âge de 21 ans comme cuisinier  au service du Marquis de Virieu au château de Pupetières. Son père y était lui-même cuisinier les périodes d’étés. C’est là que Jules fera la connaissance de Pauline Welchetin – fille du régisseur de la famille De Virieu – qu’il épousera à Châbons le 7 février 1872.

 

Le jeune couple habitera d’abord dans les communs du château, avant d’aller ensuite s’installer dans la maison - voisine de 300 mètres située sur un promontoire, dominant le château. C’est en venant leur rendre visite pour la première fois dans le courant de l’été 1873, que Jongkind et son amie Joséphine y résidèrent. Jongkind réalisera de multiples aquarelles de la maison et du château. Au cours de ses nombreux périples dans la vallée de la Bourbre il posera son chevalet dans les villages voisins. En arrivant à la gare de Châbons ou de Virieu, Jongkind et Joséphine reviendront chaque été au hameau de Mallein.  Jusqu’à l’été 1878, date à laquelle, Jules fera l’acquisition pour sa mère, d’une maison située à La Côte-Saint-André, ville distante d’environs 30 Km. Cette demeure plus spacieuse pourra recevoir sa famille ainsi que le peintre et son amie.

 

La maisonnette de Jongkind, au hameau de Mallein, se trouve toujours dans son état originel tel que la connu Jongkind.

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign