Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Hotel_Colomb

Maisons de Virieu

Nos maisons ont une histoire...

 

L’Hôtel Colomb à Virieu

Il est au cœur du village de Virieu un bâtiment qui n’en finit plus de mourir et qui offre aux regards de chacun l’attristant spectacle d’un passé révolu. 

 

Et pourtant cet édifice a connu ses heures de gloire. C’est d’abord sous le nom d’ « Hôtel Brochier » qu’il accueillera les voyageurs au milieu du XIXème siècle. Initialement ne possédant q’un seul étage, il s'en verra adjoindre un deuxième pour répondre à un afflux croissant de clients. Virieu possédait alors trois hôtels. Sa condition de Chef-lieu de canton, en faisait un centre de rencontres important. Les Conseils de révision, la justice de Paix cantonale, et tous les services territoriaux et administratifs drainaient une foule considérable de personnes tout au long de l’année.

 

Les deux foires annuelles, dont la plus importante dite « La foire aux noyaux » ou de « La Sainte Catherine » au alentour du 25 novembre, voyait affluer  dans le bourg plus d’un millier de personnes, cultivateurs, fermiers et commis de fermes. Ces derniers profitaient d’une exceptionnelle journée de repos pour venir s’habiller au chef-lieu et y faire la fête. C’est plusieurs cochons et une dizaine de dindes qui étaient sacrifiés ce jour-là et préparés dans les cuisines de l’hôtel. 

 

Dans les années 1900, l’hôtel possédera même sa propre voiture hippomobile, une sorte de petite diligence, qui faisait les navettes pour ses clients en gare de Virieu. C’est sensiblement à cette époque que Jean Colomb, reprendra l’établissement, puis plus tard son fils « Robert ». L’hôtel accueillera durant les années noires de l’occupation de 1940 à 1944, des juifs en errances, puis des petits réfugiés du midi de la France que leurs parents éloignaient  des villes bombardées par l’aviation alliée.

 

Des générations de mariés, de communiants et de touristes lyonnais s’y sont restaurés, au cours de repas pantagruéliques. Le Chef Robert Colomb, avait porté bien haut la renommé de cet établissement qui était même cité dans le célèbre Guide rouge Michelin parmi les hôtels-restaurants recommandés.

 

Dans les années 1990, après le décès de « Robert », l’hôtel désaffecté sera vendu,  puis revendu. La grange et remise des chevaux pour les voyageurs sera détruite. Le jardin acquit par la commune sera aménagé en un parking doublé d’un petit square baptisé en grande pompe durant l’été 2007 du nom de l’artiste peintre Jongkind. Celui-ci venait à Virieu durant les étés de 1873 à 1878.  Lui qui était une fine fourchette, a sans doute  après ses nombreuses séances de travail sur le motif – dû se régaler avec les fameux « Galets de la Bourbe ». Cette spécialité de l’auberge réalisée d’une pâte cuite au four, ayant l’aspect d’un chou à la crème de forme oblongue, garni de quenelles, de ris de veau et d’olives vertes servi avec une sauce Mornay.

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign