Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Fonderie

Maisons de Virieu

Nos maisons ont une histoire...

 

Une fonderie dans le bourg

Constant Bernard-Colombat est né à Virieu en 1909, son père, cantonnier, est originaire d’Oyeu, hameau de Blaune, sa mère native du hameau de Layat à Virieu, Ils s’étaient installés à Virieu en 1873. C’est à l’âge de quatorze ans que Constant commencera à travailler dans l’usine de tissage Favot-Lefèvre à Panissage, ensuite dans les métiers du bâtiment comme maçon, peintre, plâtrier jusqu’en 1949. C’est à cette date que son neveu, Jules Saulce, propriétaire de la fonderie éponyme à Voiron lui conseille de venir travailler avec lui. Il ira apprendre le métier de fondeur-mouleur-noyauteur dans l’entreprise de son neveu spécialisée dans réalisation de pièces en aluminium ou en bronze.

 

Quelques mois plus tard, il construira lui-même - à son domicile, situé au 98 de la rue de Barbenière à Virieu - un petit four en matériaux réfractaires destiné à fondre de l’aluminium. Il se mettra à son compte, comme artisan fondeur, en travaillant en partie comme sous-traitant pour son neveu en réalisant des petites pièces. Pendant quinze années l’aluminium en fusion coulera dans les moules réalisés par Constant.

 

La technique employée était celle du moulage au sable. Le sable silicaux-argileux, légèrement humidifié, permettait d’obtenir après son tassage autour d’un modèle en bois l’empreinte de la pièce à réaliser. Le sable était ainsi compacté dans deux cadres bois qui formaient le moule du fond et le moule du dessus. Des orifices de coulée et d’évent permettaient au métal en fusion de remplir le moule et aux gaz et à l’air de s’évacuer au moment de la coulée. Le four était chauffé avec du coke, l’aluminium déposé dans le creuset était porté à une température d’environs 700°. Le métal en fusion était alors puisé à l’aide d’une louche et versé dans le moule par le trou de coulée en forme d’entonnoir pratiqué sur le moule supérieur. La coulée se faisait par gravité. Une demi-heure plus tard, le métal s’étant solidifié, le moule était détruit et la pièce obtenue était débarrassée du sable brûlé qui l’entourait et qui était réutilisé. Ces petites séries de pièces étaient destinées pour certaines aux établissements Allimand, à Rives-sur-Fure ou Badin à Bourgoin-Jallieu.

 

Parallèlement, Constant fabriquera d’une manière artisanale les plaques destinées à être apposées sur les tombes. Sur ces plaques, en forme de cœur, figuraient les noms, les dates de naissance et de décès des habitants de la vallée de la Bourbre, elles sont encore visibles dans les cimetières. C’est sur modèle en plomb que Constant collait avec de la cire chaude les lettres en plomb pour obtenir l’empreinte de la plaque mortuaire à réaliser.

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign