Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Croix_Loraine

Maisons de Virieu

Nos maisons ont une histoire...

 

Les lieux de mémoires sont nombreux à tel point que parfois l’on ne les remarques plus à force de passer devant. Certains d’entre-nous n’en connaissent pas l’origine et peu cherchent à en connaître la signification, il faut désormais des explications pour en savoir l’origine, les comprendre et en préserver  la trace.

 

Sur quelques façades de certaines maisons de la vallée de la Bourbre et notamment à Virieu, au n° 235 de la rue du Château et sur les façades de l’ancienne galocherie au n° 220 de la rue du Champ de Mars, l’on peut y observer d’étranges « V » peints en bleu entrelacés avec une croix à double barres horizontales rouge.

 

Ces signes « cabalistiques » ont été peints au printemps 1994. L’auteur de ceux-ci risquait alors la déportation dans un camps de concentrations ou d’être fusillé pour avoir eu le courage ou l’inconscience d’exprimer de cette manière sa haine de l’occupation de son pays par les troupes allemandes. C’est à l’âge de 18 ans, que dans la nuit muni d’un pot de peinture et d’un pinceau, il parcourait le village et la vallée pour représenter sur les murs le symbole de la France Libre du Général de Gaule. C’était sa manière de résister. Ce « V » était le signe de la Victoire et la croix était  la Croix de Lorraine le symbole choisi par les Français de la France Libre qui avaient émigrés en Angleterre pour préparer la Résistance. Certains d’entre eux  participèrent à la libération de la France à l’occasion des débarquements en Provence et en Normandie avec les alliés en 1944.

 

Ce jeune homme d’alors, nous a quitté dans le courant de l’année 2003, son engagement pour la liberté est inscrit sur les murs de nos maisons. Il nous appartient de garder la trace et la mémoire de ce qui était pour lui un acte citoyen.

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign