Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Conserves_Oeufs

Maisons de Virieu

Nos maisons ont une histoire...

 

A la pêche aux œufs..

Peu nombreux sont ceux qui connaissent l’existence d’étranges bassins aménagés dans une surprenante cave. Tout près de la vielle halle de Virieu, et il fallait chercher à en connaître l’histoire avant qu’elle ne disparaisse définitivement de la mémoire collective.

 

Nous nous trouvons dans ce qui fut « La cave à Œufs » de la « Maison Tripier », commerce de beurre, volailles et œufs, fondée en 1848. Contrairement à notre époque, où les productions modernes d’élevages en poulaillers clos, permettant une ponte régulière, celle des poules élevées artisanalement en liberté était tributaire des saisons, s’échelonnant avec abondance depuis le printemps et diminuant à partir de l’automne pour se raréfier en hiver. Les collectes étaient effectuées quotidiennement sur les marchés des Abrets, de la Tour du Pin et du Pont-de-Beauvoisin, ainsi que par des tournées dans les fermes de notre canton.

 

Dès 1948, Joseph Tripier avait instauré un système de tournées à domicile dans les campagnes pour y collecter les œufs le beurre et les volailles. La consommation des œufs, était régulière ; le ramassage présentait six mois de l’année un excédent, qui devait être mis en conserve. Sachant que la coquille d’un œuf est poreuse, le principe de la conservation consiste à le priver d'air, en l'immergeant dans un bain protecteur à base de chaux. La « Cave à œufs », fraîche, sombre et à température peu variable permettait de parfaire cette conservation. A l’origine, la cave comportait 25 bassins creusés et maçonnés dans le sol. L’ensemble pouvait recevoir 500 000 œufs. Aujourd’hui, subsistent 12 bassins d’une capacité unitaire de 18 000 œufs. Aux dimensions de 1,2 m par 1,2 m pour une profondeur de 1,8 m.

 

Le « lait de chaux » aux proportions de 750 grammes de chaux pour 100 litres d’eau, était obtenu en faisant « fuser » par arrosage des blocs de pierre de « chaux vive ». Cette dernière était approvisionnée dans les carrières de la Buisse. Les œufs étaient immergés en vrac dans les bassins où ils pouvaient y séjourner jusqu’à six mois. Ils en étaient extraits à l’aide d’une épuisette. Les œufs, mis en caisse sur des lits de paille, étaient acheminés dans une charrette hippomobile, qui quittait tous les jeudis soir la vallée de la Bourbre, pour arriver à l’aube le vendredi sur le marché de Grenoble.

 

Cette forme de commerce a bien fonctionné jusqu’au lendemain de la seconde guerre mondiale. Mais la concurrence due à une nouvelle forme de production « œufs de batteries » approvisionnant le marché en œufs toujours frais et à des prix bas et variant peu, remit en cause le principe même de la conservation. Le commerce familial, qui fut l’un des plus grands « coquetiers » de l’Isère, dû cesser, faute de rentabilité, son activité en 1970.

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign