Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Blanc

Maisons de Virieu

Nos maisons ont une histoire...

 

La maison « Loucheur ». C’est par une loi de juillet 1928, due à la volonté de Louis Loucheur, Ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, qu’une initiative originale pour l’époque permettait aux personnes de faibles revenus de pouvoir accéder à la propriété. La loi Loucheur donnait la possibilité aux particuliers d'emprunter à l'État, à un taux très faible, les sommes nécessaires à l'achat d'un terrain et à la construction d'un pavillon. Chaque propriétaire était libre de choisir son entrepreneur, le matériau et le plan de sa future maison, l'État déléguait un de ses architectes pour suivre et vérifier la qualité de la construction.

 

Ces maisons furent connues sous le nom de maison Loucheur. C’est sensiblement à cette époque qu’Antoine Blanc, alors Directeur de la fabrique de galoches, « Blanc et Terrasse », rue du Champ de Mars à Virieu fit construire ce type de maison au 199 rue de la gare. Deux filles et un garçon vinrent égayer ce logis par leurs naissances. Mais le évènements allaient bouleverser la destinée de la famille Blanc, la Guerre d’Algérie qui se déroulera de 1954 jusqu’au 19 mars 1962. Ce conflit meurtrier de part et d’autres des belligérants, mobilisa des milliers « d’appelés ». Jean-Claude Blanc fut incorporé pour servir en tant que soldat de 1ère classe, au sein du 404ème régiment d’artillerie antiaérienne. Il perdra la vie le 18 juin 1961 à l’age de 22 ans au cour d'une embuscade en Algérie, dans les gorges de la Chiffa. Il sera enterré à Virieu le 22 juillet, décoré à titre posthume de la médaille militaire et de la croix de la valeur militaire. Quelques années plus tard, la famille Blanc très éprouvée par ce malheur, quittera Virieu et la maison qui aurait dû être celle du bonheur familiale.

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign