Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Apprin

Maisons de Virieu

Nos maisons ont une histoire...

 

Il est une maison à Virieu située au n°126 de la rue Carnot,  qui attire les regards des villageois et des touristes soit de par le caractère atypique de sa construction, soit de part une pierre d’angle portant la date 1747 gravée au-dessous d’une niche renfermant une statue religieuse. Mais aussi, du fait de la présence d’appareillages de pierres inclus dans la façade. Cette demeure bourgeoise a appartenue à François Apprin, marchand drapier. Les linteaux de pierres en cintres surbaissés que l’on peut y observer sont les entrées originelles de son commerce durant la Révolution française. Cette bâtisse a connue des épisodes tragiques qui méritent d’être mémorés.

 

L’exécution du Roi Louis XVI, en mars 1793, fut suivie dans toute la France d’une période trouble désignée sous le nom de « Terreur ». L’exercice de la religion fut interdit, les biens du clergé saisis ; et  les religieux durent renoncer à leur fonction. Les citoyens suspects étaient inscrits sur des listes pour être emprisonnés, déportés ou exécutés. A la suite de son inscription comme suspect, François Apprin, fut arrêté et incarcéré à La Tour-du-Pin. Son crime était d’avoir reçu chez lui des prêtres réfractaires, et de leur offrir sa maison pour administrer les sacrements aux fidèles. Il réussit à s’échapper et trouva refuge en Suisse. Quelques mois plus tard, grâce à des démarches en sa faveur et à une caution de trois milles livres que M. Dessay, juge de paix à Moirans, qu'il offrit pour lui, il obtint sa radiation et l’autorisation de rentrer à Virieu. Il continua néanmoins à y être la providence des prêtres persécutés pendant la terreur et a leurs donner asile chez lui ou dans des maisons sûres.

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign