Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Journal de Bord...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Maison_Adolphe Pegoud

La Boucherie Dechenaux à Virieu

Nos maisons ont une histoire...

 

Au numéro 63 de la rue Carnot à Virieu, Louis Chabert tenait son activité de Boucherie-Charcuterie et, c’est entre 1906 et 1910 qu’il prendra son filleul comme apprenti. Ceci est jusque là bien banal pour un enfant issu d’une famille d’agriculteur - ne pouvant continuer ses études - que de débuter sa vie professionnelle comme apprenti-boucher. La modeste boucherie située à l’angle de la place de l’église a dû lui paraître bien petite, lui qui rêvait d’aventure.

 

Le métier de boucher n’était pas sa voie, il quittera son parrain et Virieu pour s’engager dans l’armée afin d’y réaliser ses rêves. C’est ainsi que le jeune Adolphe Pégoud, né le 13 juin 1889 à Montferrat ( Isère ) découvre le Maroc et l’Algérie. Affecté ensuite à Satory près de Paris, il reçoit en 1911 son baptême de l’air. Sa vocation de pilote était née ! Son engagement terminé, il quitte l’armée en 1913, comme aide-mécanicien d’aéronautique.

 

Rendu à la vie civile, il n’a de cesse de vouloir piloter. Il atteint enfin son but en obtenant son brevet de pilote en 1913 après seulement six mois d’école à Bron. Il effectue la première acrobatie aérienne au monde en exécutant le 1er septembre 1913 le premier vol « sur le dos ». Vingt jours plus tard c’est le premier « looping » avec un avion Blériot.

 

Rappelé sous les drapeaux, en août 1914, il participe aux balbutiements de la guerre aérienne. En février 1915, au cours d’un même combat il abat deux avions ennemis, obligeant le troisième à atterrir. Il fait rapidement partie des as de la chasse. Pégoud est alors âgé de 26 ans. Le 31 août 1915, au cours d’un combat, seul à bord contre un avion ennemi servi par son pilote et son mitrailleur, il est mortellement touché. Son avion s’écrase près du village de Petit-Croix, près de Belfort. Sa notoriété était telle qu’en apprenant sa mort, ses adversaires reviennent sur le lieu du combat, lancer une gerbe sur laquelle on peut lire : « A l’aviateur Pégoud, tombé pour la Patrie, hommage de l’adversaire ».

 

 

Visuels

Précédente Accueil Suivante

Maisons de Virieu

Histoires des maisons

Ambiances

Façades, Portes et Fenêtres

Château de Virieu

Communs de Virieu

Communs de Pupetières

Halle_de_Virieu

Office du Tourisme

Mairie_de Virieu

Maison_Adolphe Pegoud

Maison_Annequin

Maison_Apprin

Atelier du Galochier

Maison du Galochier

Maison Billon du Plan

Maison Blanc

Maison de la Carrière

La Chapelle

Maison du Cinéma

Maison Conserves d'Oeufs

Maison de la Croix Loraine

Maison de l'École Ménagère

Maison Elysé Delphin

Emballage de Fromage

Maison de l'Épicerie

Maison de la Fonderie

Maison de l'Hôpital Militaire

Maison de l'Hospice

Maison de l'Hôtel Colomb

Maison de Jongkind

Maison de la Maternité

Maison de Passage Sncf

Maison Pierre Giacomino

Maison Réfugiés Bois

Maison Réfugiés Papazian

Maison Repos Ouvrières

Maison Rivat

Maison de la Sucrerie

Maison Vachon de Belmont

Scierie de Virieu

Tour Laiterie de Panissage

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign